Entreprise

Simulation de salaire en portage salarial : comment calculer ses revenus ?

Le portage salarial met en relation un travailleur indépendant, une entreprise de portage salarial et un client. Il est de plus en plus adopté à cause des nombreux avantages qu’il comporte. Il induit un certain nombre de calculs parmi lesquels, celui des revenus de l’entrepreneur. Pour qu’il en ait une idée exacte, il doit effectuer une simulation portage salarial. Voici comment il doit s’y prendre !

Pourquoi faire une simulation de sa rémunération en tant que salarié porté ?

La simulation de sa rémunération en portage salarial permet au freelance d’estimer ce qui lui sera versé comme rémunération. Il est recommandé de réaliser cette opération avant de signer un contrat avec une société de portage. Ce faisant, l’entrepreneur a la possibilité de comparer sa rémunération avec celle qui pourrait être versée à un micro-entrepreneur. Par ailleurs, sur https://www.sta-portage.com/simulation.html, vous pourrez faire votre simulation et obtenir plus d’informations.

Que considérer pour simuler sa rémunération en portage salarial ?

Plusieurs éléments entrent en jeu lorsqu’il s’agit de simuler sa rémunération en portage salarial.

Les bulletins de paie

La simulation bulletin de paie est une étape primordiale de la rémunération en portage salarial. La fiche de paie est ce document obligatoire pour les versements de salaire. Même si l’entrepreneur n’est pas considéré comme un salarié à proprement parler, il y a aussi droit. Pour calculer ses revenus, celui-ci doit alors veiller à ce que certaines mentions obligatoires se retrouvent sur son bulletin de paie.

Les cotisations et la rémunération brute

Le statut du salarié est différent à presque tous points de vue de celui de l’entrepreneur. Si le taux horaire applicable et le volume horaire mensuel sont pris en compte pour le salaire mensuel du premier, ce n’est pas le cas pour le second.

En portage salarial, la rémunération prend uniquement en compte le volume des missions. Le consultant ne doit pas non plus oublier les cotisations patronales et les cotisations salariales. La loi les lui considère au même titre que le salarié. Par ailleurs, le consultant qui fait usage d’un simulateur de calcul de salaire en portage salarial doit y mentionner l’impôt sur le revenu.

Les frais de gestion

Il est utile de rappeler la prise en compte des frais de gestion en portage salarial. Le principe considéré en la matière est le suivant : l’entrepreneur cède à l’entreprise de portage, un pourcentage précis de son chiffre d’affaires hors taxes. Ce pourcentage est défini au cours de la signature du contrat entre les deux parties.

Certaines entreprises proposent 1 % du chiffre d’affaires à leurs salariés portés. D’autres vont jusqu’à 3 %. Sur le marché, cependant, les frais appliqués sont compris entre 7 et 10 %. En effet, les services pour lesquels le pourcentage est en dessous de 7 % sont susceptibles de créer des litiges entre l’entrepreneur et l’entreprise. Par conséquent, il est conseillé de se tourner vers des entreprises de portage salarial de haute qualité.

La prise en compte des précédents éléments devrait permettre au consultant de réussir sa simulation portage salarial. Pour résumer, il doit se baser sur le chiffre d’affaire encaissé, les frais professionnels, les frais de gestion en portage salarial et le solde disponible.